SociétéMot du président

Notre historique

Une histoire d'innovation, d'hommes et de femmes

  • 1999
  • 2000
  • 2001
  • 2002
  • 2003
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2007
  • 2008
  • 2011
  • 2012
  • 2014
  • 2016
  • 2017
  • 2019
  • 1999
  • 2000
  • 2001
  • 2002
  • 2003
  • 2004
  • 2005
  • 2006
  • 2007
  • 2008
  • 2011
  • 2012
  • 2014
  • 2016
  • 2017
  • 2019

1999

En premier lieu, l’histoire de GESTE est une histoire d'innovation.

Le 5 avril 1999, 5 chercheurs de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) – dont Michele Mossi, actuel CEO de GESTE –, ont concrétisé leur projet à l’étude depuis plusieurs mois en créant au cœur du quartier de l’innovation de l’EPFL leur start-up, baptisée GESTE, acronyme de Groupe d’Étude de Systèmes de Transport dans leur Environnement.

GESTE est née comme spin-off du projet Swissmetro, projet de transport innovant visant à transporter des passagers à grande vitesse (600 à 700 km/h), dans un tunnel à petit diamètre (5 m), sous vide d’air partiel (10% de la pression atmosphérique), avec des véhicules pressurisés, en lévitation magnétique et propulsés par des moteurs électriques linéaires (maglev). Ce concept est aujourd’hui repris par les divers projets Hyperloop, et GESTE a le plaisir d’y apporter sa contribution.

Dès sa naissance, GESTE, à travers son CEOi, reprit la direction de ce projet de recherche et la maintint jusqu’à l’épuisement des financements fédéraux en 2004. Ce fut le premier mandat, suivi d’autres mandats de recherche et innovation liés à l’EPFL.

Image

2000

L’année 2000 fut celle du démarrage de nouveaux défis: les premiers mandats non académiques ou non liés à des projets de recherche et le premier employé non fondateur; elle fut celle aussi du lancement d’une nouvelle start-up, l’AISTS (Académie Internationale des Sciences et Techniques du Sport) qui vole depuis de ses propres ailes.

aists.org

2001

En 2001, la société simple GESTE devient GESTE Engineering SA, société anonyme détenue par 4 des 5 partenaires initiaux. Pour marquer ce passage, un logo ad hoc est créé, réunissant les mots GESTE et Engineering ainsi que 4 points comme symbole des 4 partenaires. Ce logo sera utilisé jusqu’en 2014.

Le développement de Swissmetro, en particulier l’étude d’un tronçon entre les villes et les aéroports de Zurich et Bâle, reste le projet phare de GESTE.

Image

2002

L’acceptation par le peuple suisse du frein à l’endettement et les difficultés financières de la Confédération, en premier lieu liées à la crise de la compagnie aérienne Swissair et aux surcoûts de l’exposition nationale Expo.01 (devenue ensuite Expo.02), conduisent à un redimensionn-ement du soutien fédéral au projet Swissmetro: GESTE doit chercher de nouveaux défis.

Elle les trouve en offrant au monde ferroviaire ses expertises développées dans le cadre du projet Swissmetro, en particulier son savoir-faire en analyse de risque et sa maîtrise des nouvelles normes CENELEC 50126-28-29. Les premières applications sont les nouvelles lignes ferroviaires suisses en ETCS-L2, le tronçon pilote Mattstetten-Rothrist et le tunnel de base du Lötschberg.

2003

Dernier jalon du financement fédéral au projet Swissmetro, GESTE publie son étude de faisabilité technique et économique d’un tronçon Swissmetro entre les villes et aéroports de Zurich et Bâle.

GESTE ne compte que 3 collaborateurs et quelques petits projets, mais Michele Mossi y croit toujours et se consacre entièrement au développement du bureau d’ingénieurs. Il rachète l’ensemble des actions de l’entreprise et en devient actionnaire unique.

2004

Et ça repart. Le travail de contacts et acquisition de 2003 porte ses fruits. GESTE gagne un important mandat sur la sécurité du tunnel de base du Lötschberg et un mandat d’études aérauliques de tunnels ferroviaires au Portugal.
À la fin de l’année, arrive l’ingénierie de signalisation ETCS-L2 du tunnel de base du Gothard, mandat de plusieurs millions.

Pour faire face à ces projets, l’équipe se renforce avec l’arrivée de Roland Hofstetter, jeune diplômé, et Michel Baud, jeune retraité CFF et expert en signalisation ferroviaire, toujours fidèles après plus de 15 ans.

2005

Michel Baud rejoint le Conseil d’administration de GESTE en tant que vice-président.

2006

GESTE continue à grandir et à élargir son spectre d’action avec le renforcement des activités dans le domaine de la signalisation ferroviaire, de la sécurité et de la ventilation tunnel. Les nouveaux projets sont importants et internationaux, tels que le tunnel de base Lyon-Turin ou les métros de Naples et de Lausanne.
L’effectif grandit et atteint 8 collaborateurs.

2007

GESTE participe avec succès à la mise en service du tunnel de base du Lötschberg; y intervient en tant qu’ingénieur sécurité / RAMS, ingénieur signalisation et test, ainsi que co-responsable de la validation de l’ETCS-L2.

2008

Dominique Joubert rejoint GESTE et participe activement au développement et à la mise en service du métro lausannois m2, première ligne de métro sans conducteur de Suisse. GESTE y contribue en intervenant sur les lots ventilation, sécurité, ingénierie système, automatismes et signalisation.

2008 c’est aussi l’ouverture d’un bureau à Berne, à deux pas de la gare, pour faciliter les activités de GESTE sur le projet Alptransit Gothard.

Image

2011

Pour assurer sa croissance et dans un objectif d’amélioration continue du management de la qualité, GESTE nomme une responsable qualité et controlling, Mme Christelle Fabry, et, avec elle, obtient sa première certification ISO 9001:2008.

2012

2012 c’est une année charnière pour le développement
des activités dans le domaine ferroviaire et urbain.

Avec l’arrivée de Patrice Foti en provenance des CFF, les activités de GESTE dans le domaine ferroviaire décollent, soutenues aussi grâce aux importants investissements cantonaux et fédéraux pour renforcer la capacité et la cadence des lignes régionales.

Dans le domaine urbain, GESTE participe au développement du CBTC d’Areva pour le métro de Lyon et, surtout, démarre une importante collaboration avec la STIB pour l’automatisation du métro de Bruxelles, projet qui se poursuivra probablement jusqu’à 2025.

2014

GESTE compte désormais 23 collaboratrices et collaborateurs et fête avec enthousiasme ses premiers 15 ans, en inaugurant aussi son nouveau logo, toujours actuel.

Image

2016

La croissance de GESTE se poursuit avec la création de sa première filiale, GESTE Engineering France SAS, et l’ouverture d’un bureau à Paris, au cœur du quartier des Halles. Sous la direction de François Rosati, GESTE développe une belle collaboration avec RATP et obtient plusieurs mandats sur le projet du Grand Paris Express.

Toujours sensible à l’environne-ment, et soucieuse que ses projets soient conçus et réalisés dans le respect de l’environnement, GESTE obtient la certification ISO 14001:2015.

Le Groupe GESTE, avec ses sites de Lausanne, Berne et Paris, compte désormais 39 collaborateurs.

Image

2017

La croissance des activités sur l’automatisation des lignes 1 et 5 et sur le prolongement de la ligne 3 du métro de Bruxelles nous conduisent à recruter de nouveaux ingénieurs locaux et, dans la foulée, à créer notre deuxième filiale, GESTE Engineering Belgium SA.

Le Groupe GESTE grandit encore et atteint 43 collaborateurs.

Image

2019

GESTE, qui dépasse désormais les 60 collaborateurs, réorganise ses activités et ses services en 5 départements (Rail, Urban, Road, Buildings, Innovation) et 9 métiers (System Engineering, Energy, Signalling & Automation, Track, Vehicle, Equipment, Safety, Ventilation & Flows, Fire Safety).

Au Musée Olympique de Lausanne, le Groupe, fière de ses collaborateurs et de son développement, fête ses 20 ans d’activités devant environ 200 personnes.

Pour marquer cet événement et son engagement social et durable, et comme expression de sa gestion humaine de l’entreprise, GESTE est certifiée EcoEntreprise.

Suivez-nous sur

© GESTE Engineering SA, Lausanne
Design by bureauxschmid
Development by bebold